Vous êtes ici

Le monoxyde de carbone

08/01/2019

# monoxyde

Partager

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore.

    Avec une centaine de décès en moyenne chaque année, le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de décès par intoxication en France.
    Que faire si une intoxication est soupçonnée ?

    Si des personnes se plaignent de nausées, de maux de tête, de vomissements… toujours soupçonner une intoxication au CO !

    • Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
    • Arrêter si possible les appareils à combustion.
    • Évacuer les locaux et bâtiments.
    • Appeler les secours.
    • Ne pas réintégrer les locaux avant d’avoir reçu l’avis des secours ou d’un professionnel.
    Comment éviter les intoxications ?
    • Faire vérifier chaque année les installations par un professionnel.
    • Chaudières, chauffe-eau, cheminées, inserts, conduits d’évacuation…
    • Aérer le logement même en hiver et ne jamais boucher les entrées d’air.
    • Faire effectuer un ramonage mécanique des conduits et cheminées au moins une fois par an.

    Prise en charge d'une victime intoxiquée

    Pourquoi ce gaz est-il dangereux ?
    • Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant.
    • Il est le résultat d’une mauvaise combustion, quelle que soit la source d’énergie : au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou encore à l’éthanol.
    • Sa densité est voisine de celle de l’air, il se diffuse donc très vite dans l’environnement.
    • Le monoxyde de carbone est très toxique. Prenant la place de l’oxygène dans le sang, il peut s’avérer mortel en quelques minutes.

    Il provoque deux types d’intoxications :

    L’intoxication faible, dite « chronique », se manifeste par des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue. L’intoxication est lente et les symptômes de cette intoxication peuvent ne pas se manifester immédiatement (entre 50 et 170 PPM*).

    L’intoxication aiguë entraîne des vertiges, une perte de connaissance, une paralysie musculaire, des troubles du comportement, voire le coma ou le décès (supérieur à 170 PPM*).

    * PPM : particules par million de particules d'air

    Quelles sont les causes du danger ?
    • Les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude mal entretenus.
      Si les appareils ne sont pas correctement entretenus, les combustibles y brûleront mal, ce qui risque de provoquer une émission de CO.
    • Une mauvaise aération du logement
      Une flamme a besoin d’air pour brûler. Si l’air du logement n’est pas suffisamment renouvelé, la combustion au sein des appareils sera incomplète et émettra du CO.
    • Les fumées mal évacuées
      Un conduit d’évacuation bouché ou obstrué ne permet pas aux gaz issus de la combustion de s’évacuer.