Vous êtes ici

112 : un numéro, une plateforme

11/02/2020

# NuméroUrgence, NexSIS18-112

Partager

Lors de la mise en place en 2000 du 112, de nombreux états européens ont réorganisé leurs numéros d’appel pour n’en conserver qu’un seul. De son côté, la France a instauré ce numéro d’urgence européen en le faisant coexister avec les numéros d’appels d’urgence « historiques » 15, 17 et 18. Dans la majorité des départements, les appels au 112 aboutissent dans les SDIS. Dans le Bas-Rhin en revanche, les appels 112 sont traités par le SAMU. En 2017, dans un objectif de qualité de service public, le chef de l’État a affirmé sa volonté de mettre en place des plateformes uniques de réception des appels d’urgence. Des départements précurseurs avaient déjà pris l’initiative de créer de tels centres regroupés. Le secours à personne représente près de 70 % des interventions du SDIS 67, et constitue une mission partagée entre le SDIS et le SAMU, aussi bien dans le cadre des interventions quotidiennes qu’en cas d’accident majeur. 

Cette collaboration est au fondement du projet d’une plateforme commune 15/18 dans un cadre a minima départemental. Soutenue par de nombreux élus locaux ainsi que ceux du conseil d’administration du SDIS 67, cette démarche vise une amélioration de la qualité de service dans le domaine du secours d’urgence aux personnes.

Placer la personne secourue au cœur d’un dispositif qualité

  • Diminution des temps de traitement de l’alerte et du délai d’intervention pour des situations d’urgence vitales avérées, qui représentent près de 20 % de l’activité dans le domaine du secours à personne (suppression des doubles saisies faites successivement par les centres 15 et 18).
  • Prises de décision instantanées et coordonnées de l’envoi de moyens de secours grâce au partage immédiat de l’information à l’opposé des phénomènes de désynchronisation liés à l’arrivée d’informations dissociées, non recoupées conduisant à des décisions parfois divergentes.
  • Constitution, dans le cadre de la coopération transfrontalière, d’une porte d’entrée unique pour les centres d’appels d’urgence intégrés incendie/secours d’Outre-Rhin.

Les enjeux d’un regroupement physique 15/18 sur une plateforme commune :

  • circulation plus rapide de l’information et facilitation de la gestion des appels,
  • réponse commune et rapide grâce au partage d’une culture et de procédures identiques,
  • dynamique partagée d’évolution et d’amélioration des outils et structures,
  • facilitation de la gestion de crise,
  • polyvalence des opérateurs 15/18 induisant une meilleure prise en charge des pics d’activité et une amélioration de la qualité de service perçue par l’usager.

Le SDIS 67, dans sa recherche continue d’efficience, se veut force de proposition
En 2017, la plateforme du CTA-CODIS a fait l’objet d’un état des lieux et un benchmark a été effectué par des officiers qui se sont rendus dans une dizaine de SDIS possédant, soit des plateformes communes, soit des plateformes plus récentes que celle du Bas-Rhin. La conclusion de ces travaux a été sans appel : le dimensionnement et la structuration du CTA-CODIS du Bas-Rhin ne sont plus adaptés à l’activité opérationnelle actuelle. 
Les opérateurs du SDIS 67 sont « multifonctions » (traitant simultanément la réception des appels et le suivi opérationnel) mais ce fonctionnement a atteint ses limites en raison du volume de l’activité. Il faudra désormais tendre vers une spécialisation des opérateurs pour plus d’efficience.

Le déploiement de NexSIS 18-112 dans le Bas-Rhin qui permet de séparer la gestion des appels et la gestion opérationnelle et l’acquisition du bâtiment du Prisme III, a offert la possibilité de projeter plusieurs scenarii de modernisation du CTA-CODIS :

  • réception des appels 18 du Bas-Rhin avec la capacité d’absorber les appels 112,
  • réception des appels 18 et 112 sur le périmètre de la future Collectivité européenne d’Alsace,
  • réception des appels 15, 18 et 112 du Bas-Rhin,
  • organisation type « 3S » (Santé/Secours/Social) avec optionnellement d’autres partenaires souhaitant rejoindre cette organisation (police, gendarmerie, ambulanciers privés…).

Le SDIS 67, affichant la volonté d’être un établissement à l’avant-garde du progrès, fait partie des 11 SDIS pilotes et sera le premier, après le SDIS préfigurateur (77), à migrer sur NexSIS 18-112. En intégrant les SDIS pilotes, le SDIS 67 s’est largement impliqué dans les études et travaux préalables au déploiement, ainsi que dans l’investissement du projet national par une contribution financière à la hauteur des enjeux.

Portés par la direction du SDIS 67 et soutenus par une impulsion politique forte, ces deux derniers scenarii, dont le périmètre relève d’une réflexion opérationnelle interservices, nécessitent une structure de gouvernance et une organisation encore à définir.

Les plateformes communes et le numéro unique d’appel d’urgence 112 : au programme des Assises nationales

Sous l’égide de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), les sapeurs-pompiers alsaciens accueilleront la 2e édition des Assises nationales mercredi 8 et jeudi 9 avril 2020. Deux journées de conférences-débats et d'échanges de proximité s’articulant autour de plusieurs axes dont les plateformes communes et le numéro unique d’appel d’urgence 112 :

  • Je monte une plateforme 112 : Quel cahier des charges ?
  • Plateforme 112 : Pourquoi ça marche ?
  • Plateforme 112 : Quels sont les écueils ?
  • Nous avons changé notre organisation préhospitalière : Pourquoi ? Comment ?
  • Renversons la table !

> Retrouvez le programme complet et toutes les informations complémentaires sur les Assises nationales : coopérations, secours et territoires