Carte départ - video - Interne

Accueil Actualités Évacuation totale de la base aérienne 901 de Drachenbronn

Évacuation totale de la base aérienne 901 de Drachenbronn

Dans le PCA, prise d’information du premier chef de groupe auprès du chef de l’ESIS.
Prise en charge d’une victime au PMA.
Progression dans les couloirs enfumés de l’ouvrage à l’aide d’une ligne guide fixe.

Vendredi 8 novembre 2013, un exercice s’est déroulé dans l’ouvrage enterré du Hochwald au sein de la base aérienne (BA) 901 de Drachenbronn. Cette base aérienne abrite le centre de détection et de contrôle de l’armée de l’air, chargé de la surveillance du quart nord-est de l’espace aérien français.

Pour l’armée, comme pour les sapeurs-pompiers, l’instruction et l’entraînement des personnels sont des facteurs essentiels de la réussite d’une intervention. C’est dans ce but, et afin de tester la réactivité de leurs personnels, que l’escadron de sécurité incendie et de sauvetage (ESIS) de la base a voulu organiser un exercice de grande ampleur en partenariat avec le SDIS 67. Le commandant de l’ESIS, en collaboration avec le bureau prévision du groupement Nord du SDIS 67, ont ainsi décide donc d’un scénario nécessitant l’évacuation totale de l’ouvrage.

Retour sur la manœuvre

« Il est 8 h 30 lorsqu’un personnel de la caserne Ouest de la base signale un départ d’incendie dans la bibliothèque. En moins de cinq minutes, les deux sapeurs-pompiers de garde du « PC feu » se rendent sur place et constatent que l’incendie prend rapidement de l’ampleur dans la pièce. Le premier sapeur-pompier est brûlé aux mains et au visage, tandis que le second est intoxiqué par les fumées en extrayant son camarade des flammes.
À 8 h 45, l’ordre d’une évacuation totale de l’ouvrage est donné, au moment où le FPT, le VSAV et la VL COS de l’ESIS arrivent sur place. Les sapeurs-pompiers du site prennent en charge les premières victimes et effectuent les premières reconnaissances sous ARI dans la caserne Ouest. Le premier échelon du SDIS 67, composé d’un groupe incendie et d’un VSAV, se présente à 9 h 00.
Sous le commandement du chef de groupe Brumath, et en collaboration avec l’ESIS, ils effectuent l’ensemble des sauvetages et procèdent à l’extinction du feu dans la bibliothèque.
Des moyens supplémentaires arrivent en renfort : un groupe SAP, complété d’un VPMA, la cellule ARI, un groupe CDT, le CDC Nord et l’officier CDS 2, qui prend le commandement. Une bonne entente et un dialogue constant entre les autorités militaires et le COS du SDIS 67, au sein du poste de commandement avancé de l’ouvrage permettent une prise en charge efficace des 8 victimes dont 5 gravement blessées, extraites des locaux enfumés de la caserne Ouest et regroupées au sein du PMA à l’extérieur de l’ouvrage. »

Au total, 50 sapeurs-pompiers ont participé à l’exercice. Les objectifs fixés ont été atteints, à savoir : tester le « binômage » SDIS 67 – ESIS au sein du PCA de la base, procéder à une évacuation complète des personnels, traiter un incendie dans un ouvrage enterré aux cheminements complexes et permettre la prise en charge des victimes par un VMPA


Abréviations :
COS : commandant des opérations de secours
ESIS : escadron de sécurité incendie et de sauvetage
FPT : fourgon pompe-tonne
PC : poste de commandement
PCA : poste de commandement avancé
PMA : poste médical avancé
VSAV : véhicule de secours et d’assistance aux victimes
VL : véhicule léger
VPMA : véhicule poste médical avancé

Infos +